Les conférences : des maths en chair et en os

Le Congrès International, c'est d'abord et avant tout l'occasion de voir de la recherche mathématique actuelle bien vivante, à travers les nombreuses conférences qui s'y tiendront.

 

Etre conférencier plénier à l'ICM

Le Congrès propose 20 conférences dites "plénières". Portant sur des sujets mathématiques variés, elles sont auréolées d'un prestige particulier. Etre invité comme conférencier plénier à l'ICM est en effet une marque de reconnaissance professionnelle très importante pour un mathématicien.

 

Pour l'édition 2010, trois mathématiciens français ont cet honneur : Ngo Bao Chau (spécialiste de Géométrie algébrique et Théorie des nombres, Orsay), Jean-Michel Coron (spécialiste de la Théorie du contrôle, UPMC/LJLL) et Claire Voisin (spécialiste de Géométrie algébrique, CNRS/IMJ). Anecdote étonnante et probablement inédite à l'ICM, ces deux derniers sont à la ville un couple marié (aucun de leur cinq enfants n'a cependant été répertorié parmi les conférenciers à l'ICM cette année...).

artur

Notons aussi, parmi les conférenciers pléniers, la présence d'Artur Avila (spécialiste des Systèmes dynamiques, IMPA/CNRS), Brésilien effectuant une grande partie sa recherche en France, qui est aussi un des plus brillants mathématiciens de sa génération (il a à peine 31 ans !).

 

Les sections de l'ICM : toute la palette des grands domaines des mathématiques  

Aux conférences plénières s'ajoutent les conférences dites "de section", réparties par spécialité mathématique. Ainsi, une dizaine de conférences sont données dans chacune des 20 sections déterminées comme presque autant de grands domaines des mathématiques.

 

Ces sections sont les suivantes : Logique, Algèbre, Théorie des nombres, Géométrie algébrique, Géométrie, Topologie, Théorie de Lie et ses généralisations, Analyse, Analyse fonctionnelle et ses applications, Systèmes dynamiques et équations différentielles ordinaires, Equations différentielles partielles, Physique mathématique, Probabilités et statistiques, Combinatoire, Aspects mathématiques de l'informatique, Analyse numérique et calcul scientifique, Théorie du contrôle et optimisation.

Les trois dernières sections sont plus périphériques aux mathématiques : Mathématiques dans la science et la technologie, Education mathématique et popularisation des mathématiques, Histoire des mathématiques.


21 mathématiciens français ont été choisis pour dispenser des conférences réparties dans presque toutes les sections, preuve de la vitalité de l'Ecole française de mathématiques, présente sur tous les fronts.

 

Les conférences spéciales

emmy_noether.gifDeux conférences spéciales font également partie du programme de l'ICM 2010 :

- la Conférence Abel (nouveauté cette année), proposée par l'Académie des sciences de Norvège et dispensée par S.R. Srinivasa Varadhan, mathématicien indien lauréat du Prix Abel en 2007,

- la Conférence Emmy Noether, ainsi nommée en hommage à la grande mathématicienne allemande (1882-1935)  - son visage vous est probablement familier : le portrait d'Emmy Noether est l'image par défaut des pages de Wikipedia consacrées à des mathématiciens. La Conférence Emmy Noether sera donnée cette année par la mathématicienne norvégienne Indun Reiten.

 

Les tables rondes

L'ICM propose enfin trois tables rondes sur les thèmes :

 - Ethnomathématiques, langage et enjeux sociaux-culturels

 - Mathématiques : relations entre la discipline et l'école 

 - La communication des mathématiques auprès du grand public